Mon addiction au sucre...

Bon, voilà je me lance... ça faisait plusieurs jours que j’ai envie d’écrire et d’expliquer ce que je vis depuis 2 mois mais j’y arrive pas... la culpabilité ? La peur d’être jugée ? La honte peut être ? Un peu des trois j’imagine, mais ce soir j’ai décidé de me lancer, pour m’aider moi mais aussi aider d’autres personnes qui sont dans la même situation que moi à se sentir moins seules...


Commençons par le début, j’ai toujours été bec sucré, à choisir entre un carré de chocolat ou un morceau de formage au quotidien j’hésitais pas une seconde à prendre le carré de chocolat. Mais ça a toujours été avec modération, et souvent du chocolat noir à 70% plutôt que du chocolat au lait. Pendant les occasions j’adorais prendre une ou deux parts de gâteau, certains week-ends j’adorais aller avec mon mari à Starbucks ou Haggendaas... je me suis donc toujours fait plaisir et je n’ai jamais culpabilisé mes envies de sucre car tout ça restait avec modération. Mon poids ne bougeait pas, et à côté je mangeais beaucoup de légumes, de fibres et du fait maison ! Tout était une question d'équilibre.

Puis arrivée ma première grossesse où j’ai pris 18 kilos, je suis donc passée par un rééquilibrage alimentaire. Ça s’est plutôt bien passé, en 4 mois j’avais tout perdu, et je suis passée de 68 kilos à 50 kilos (= mon poids d’avant grossesse même si je me trouvais mieux avec 2-3 kilos en moins). (petit précision je suis petite alors ne soyez pas choquée par mon poids).

Bon, je suis restée à 50 kilos pendant 3 ans puis arrivée ma deuxième grossesse, où j’ai pris exactement pareil que ma première c'est-à-dire 18 kilos.
J’ai fait tout pareil, j’ai repris le sport à la maison aussi, sauf que je ne me suis pas arrêtée à 50, j’ai vu 49 kilos sur ma balance, puis 48, puis 47 puis 46. Et là je me suis dit stop ! Ce corps ne me plaît pas, je suis beaucoup trop maigre et je dois reprendre 1-2 kilos (vous remarquerez aussi cette fixation sur la balance, je disais que 46 kilos était trop maigre mais 47 c’était parfait ?!). Dans ma tête ça commençait à vriller, tous les jours je me pesais, parfois 2-3 fois dans la journée, j’avais peur de prendre du poids, j’avais peur de dépasser les 47 kilos...

Vous allez dire mais pourquoi elle nous parle de tout ça et c’est quoi le rapport avec l’addiction au sucre ? Attendez rester avec moi ça arrive !

Alors vu que j’avais peur de dépasser les 47 kilos, et comme je ne connaissais pas ce nouveau corps, ce nouveau poids, je me restreignais pas mal et quand je voyais 46 kilos je me jetais sur ce qui me faisait plaisir c'est-à-dire le sucre... (le chocolat noir ne me suffisait plus, je devais manger du chocolat au lait, puis des gâteaux puis des kinder, puis du chocolat blanc (alors  que je n’aimais pas ça), puis j’allais à la boulangerie et je prenais des tonnes de pâtisseries. À côté de ça je me suis inscrite en salle et je me butais à la musculation 3-4 fois par semaine... du coup mon poids ne bougeait pas. Je faisais en sorte de ne pas dépasser les 47 kilos, et donc après un gros craquage, le lendemain je mangeais à peine 1000 calories.
J'étais satisfaite de mon corps, à 47 kilos je me sentais très bien, même si j'aurai préféré un corps plus ferme, mais bon je me suis dit qu'on ne peut pas tout avoir et que "toutes les femmes" ont des complexes.

Prise de conscience
Un jour je suis tombée par hasard sur un article qui parlait du diabète et ça m'a fait hyper peur, ça m'a fait une prise de conscience, et c'est là où je me suis rendue compte que je mangeais beaucoup trop de gâteaux/chocolat. Alors j'ai décidé de diminuer la quantité de sucreries, mais sans réussite. En fait moins j'en mangeais, plus j'y pensais. Je commençais à avoir des manques, alors j'ai arrêté d'en acheter, sauf que ça m'arrivait de taper dans les gâteaux de ma fille (à savoir que ma fille ne mange des gâteaux industriels que les weekends), mais moi à ce moment là c'était tous les jours...

Ensuite, j'ai décidé de plus toucher aux gâteaux de ma fille, d'acheter des carrés de chocolat noir pour le soir et des biscuits secs pour avoir avec mon thé le midi. J'ai tenu 2 jours, le troisième jour j'ai descendu la boite des biscuits secs en entier avec mon thé...
Puis le quatrième jour j'ai mangé la moitié de la tablette de chocolat d'un coup...
Ce soir là j'ai pleuré, je ne comprenais pas comment la déterminée que je suis n'arrivait pas à gérer ses envies de sucrées, comme j'ai perdu 2 fois 18 kilos en quelques moins grâce à ma détermination mais arrêter le sucre j'y arrive pas ? J'ai pleuré, et j'ai parlé à mon mari, on a beaucoup discuté et je lui ai dit de cacher tout ce qui est sucré, je veux pas voir ni un seul biscuit, ni un seul morceau de chocolat chez nous, même le miel je lui ai demandé de le cacher...

Le lendemain, ça a été...cette discussion avec mon mari m'a vraiment fait du bien, je suis une nouvelle personne !

Le rechute
Quelques jours plus tard, et après l'arrêt total du sucre, mon poids recommençait à descendre, j'arrive presque à 46 kilos et c'est là où les envies de sucré ont recommencé... comme si le fait de voir les 46 kilos était un prétexte pour remanger du sucre "parce que je suis trop maigre à 46 kilos et il faut que je reprenne 1 kilo".
Du coup recraquage, et c'est là où je me suis rendue compte que l'addiction au sucre était bel et bien encore là, je mangeais par "addiction" et non plus par "plaisir", j'étais malade après avoir mangé des pâtisseries, j'avais mal au ventre, mal à la tâte, j'avais envie de vomir et je culpabilisais avant, pendant et après mon craquage, mais c'était plus fort que moi, je devais manger, quitte à remplacer un plat entier par 3-4 pâtisseries (ce qui arrivait de temps en temps).

Ce soir je suis triste, je ne sais pas quoi faire, je lis beaucoup sur le sujet, mais je sais qu'il faut un déclic pour arrêter une addiction, ou se faire aider, mais j'ai peur qu'on ne me prenne pas au sérieux, qu'on me dise que je suis grande et que je suis nulle... Alors j'ai pris mon ordinateur et j'ai écrit cette article qui j'espère vous fera sentir moins seule.
N'hésitez pas à me dire en commentaires si vous êtes dans le même cas que moi, ou si vous avez des astuces, conseils.
Pour ma part, cela fait "que" 2 mois que je suis addicte au sucre, mais je connais certaines personnes qui l'ont depuis des années... Je continue à faire mes recherches et à me renseigner et j'espère écrire un article bientôt en vous disant comment j'ai "vaincu" cette addiction !

COMMENTAIRES

0 commentaires:

Publier un commentaire